Grace aux aliments que nous ingérons nous entretenons et/ou reconstituons nos réserves de minéraux, en magnésium notamment, et de vitamines mobilisées par notre organisme pour réagir au stress. En effet, lors de la réponse de l’organisme au stress, les décharges hormonales déclenchent le transfert de nos réserves en minéraux vers le sang pour gérer les situations stressantes. Ce processus est efficace sur le moment, mais ces minéraux seront ensuite en grande partie éliminés dans les urines. Le stress chronique va alors épuiser les réserves du corps en minéraux et vitamines si nous ne sommes pas attentif à notre alimentation.

Je vous propose donc deux recettes d’automne savoureuses, très faciles et pas chères, pour fournir à notre organisme les ressources pour prévenir et gérer le stress.

Soupe de potiron aux châtaignes

Parfums, saveurs et couleurs des potirons et châtaignes se complètent très bien, mais aussi comme reconstituants de nos réserves en minéraux et vitamines.

Les potirons apportent du potassium (320 mg pour 100 g) et un peu de magnésium (27 mg pour 100g), des vitamines anti-oxydantes : pro-vitamine A du bêtacarotène, vitamine C et E protectrices des cellules contres les effets nuisibles des radicaux libres produits par le stress. De plus, leur action légèrement diurétique favorise l’élimination urinaire des déchets produits sous stress.

La châtaigne, elle, est un bon féculent, riches en fibres (5 g pour 100 g), en vitamine E (1,2 g pour 100 g) et B1, fournit de nombreux minéraux : du potassium (600 mg pour 100g), un peu de magnésium (45 mg/100 g), du fer, du cuivre, du zinc…

Ingrédients pour 4 personnes :

  • Environ 600 g de potiron
  • 300 g de châtaignes (fraîches, surgelées ou en bocaux)
  • 2 carottes
  • 1 oignon
  • 20 cl de crème liquide de soja (option)
  • sel, poivre
  • coriandre fraîche

Préparation (30 mn de préparation – hors temps d’épluchage des châtaignes fraîches – et 8 mn de cuisson) :

Mettre les châtaignes dans l’eau bouillante, durant 10 mn, égoutter et éplucher quand elles sont encore chaudes (les 2 peaux s’enlèvent plus facilement), réserver. Eplucher et épépiner le potiron, découper la chair en gros cubes. Eplucher et couper l’oignon en 4. Eplucher les carottes et les découper en grosses rondelles.

Dans une cocotte minute, mettre le potiron, les carottes, l’oignon, sel, poivre et noix de muscade, recouvrir d’eau et faire cuire 8 mn sous pression. Rajouter les châtaignes et mixer le tout. Servir et rajouter 1 cs de coriandre ciselée.

Variante : on peut ajouter un peu de crème de soja dans son assiette et accompagner de croutons grillés de pain complet.

 

Salade verte aux noix et fromage de chèvre frais

La laitue ou la salade de type feuille de chêne est peu calorique, riche en fibres et en minéraux : potassium (180 mg pour 100 g), magnésium (10 mg pour 100 g). Le bêtacarotène, la vitamine C et la vitamine E sont en quantités équilibrées.

Les noix sont riches en acides gras insaturés de bonne qualité contribuant à la santé des cellules nerveuses et à la protection du système cardio-vasculaire, très sollicités par le stress et la tension nerveuse. Les noix fournissent également du potassium (650 mg pour 100 g), du magnésium (130 mg pour 100 g), du fer (2,4 mg pour 100 g), du zinc (3 mg pour 100 g), du sélénium (4,9 microgramme pour 100 g) et des vitamines du groupe B intervenant dans le bon fonctionnement du système nerveux.

Le fromage de chèvre apporte des vitamines A, C, D, B2, B9 et B12, du calcium, du magnésium, du phosphore et du potassium.

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 1 salade verte (laitue, feuille de chèvre ou batavia)
  • 100 à 150 g de fromage chèvre frais
  • 15 à 20 cerneaux de noix
  • 2 cs d’huile de noix (ou selon les goûts, 1cs d’huile de noix et 1cs d’huile de colza ou de tournesol), 1 cs de vinaigre, sel, poivre

Préparation (10 mn de préparation, pas de cuisson) :

Laver et essorer la salade. Déchirer les feuilles à la main en les mettant dans le saladier.

Préparer la sauce de salade.

Emietter les noix et les mélanger à la sauce. Verser dans le saladier, ajouter le fromage.

Mélanger, c’est prêt !

Variante : si on aime, on peut rajouter 3 ou 4 figues découpées en petits dés.

A vos fourneaux 🙂

Abonnez vous à ma lettre d'information

Recevez chaque mois les informations sur les ateliers, les événements, les recettes et les actualités bien-être et santé.

Votre inscription est confirmée !

Ce site n'utilise pas de cookies par défaut. En continuant à utiliser le site, vous acceptez ses conditions d'utilisation. Plus d’informations

Le site est paramétré sans usage de cookies par défaut. En continuant à utiliser le site, vous acceptez ses conditions d'utilisation.

Fermer