Le 1er janvier dernier la nouvelle Classification internationale des maladies (CIM-11) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est entrée en vigueur. Annoncée en mai 2019, cette nouvelle classification reconnait le burn-out, ou syndrome d’épuisement professionnel, comme un « phénomène lié au travail ».

Même si il n’est pas encore reconnu comme une maladie, cette entrée dans la CIM pourrait conduire, dans les années à venir, à une reconnaissance comme une maladie à part entière, comme ce fut le cas pour la fibromyalgie.

L’OMS précise les trois éléments fondamentaux pouvant décrire le burn-out :

  • Le sentiment d’épuisement
  • Une vision négative des autres et du travail
  • Le sentiment de ne pas pouvoir répondre aux attentes de ses collègues et de ses supérieurs

L’OMS précise également que le concept du burn-out ne devait être utilisé qu’en relation avec le travail. Bien évidement les professionnels de la santé (conventionnelle et non conventionnelle) savent que le tableau clinique d’un burn-out peut aussi décrire des expériences dans d’autres domaines de la vie courante, peut-être qu’à l’avenir la définition de l’OMS sera plus large.

Il n’y a pas encore de chiffres précis sur le nombre de personnes en situation de burn-out en France même si certains cabinets d’étude, indiquent qu’un salarié sur deux serait anxieux ou stressé au travail.

Dans mes accompagnements naturopathiques, l’équilibre psycho-émotionnel est une composante qui est systématique explorée car elle joue un rôle essentielle dans le retour à une hygiène de vie plus équilibrée.

Plusieurs techniques naturopathiques permettent d’agir sur cette composante qui peut revêtir l’aspect de l’anxiété, du stress ou de la dépression : nutrition et micro-nutrition, activité physique, techniques respiratoires, auriculothérapie, réflexologie plantaire, plantes médicinales adaptogènes, fleurs de Bach, carnet de bord émotionnel, techniques d’organisation professionnelle et de gestion du temps, etc.

Si vous souhaitez en savoir plus ou être accompagné dans le cadre de consultations de naturopathie, n’hésitez pas à prendre contact avec moi ou à prendre rendez-vous en ligne.

Notes :

La CIM sert de base pour établir les tendances et les statistiques sanitaires, partout dans le monde, et contient environ 55 000 codes uniques pour les traumatismes, les maladies et les causes de décès. Elle fournit un langage commun grâce auquel les professionnels de la santé peuvent échanger des informations sanitaires partout dans le monde.

La CIM est également utilisée par d’autres intervenants : les assureurs-santé dont les remboursements reposent sur les codes CIM ; les gestionnaires des programmes de santé nationaux ; les spécialistes de la collecte de données ; et d’autres acteurs qui suivent l’action sanitaire mondiale et décident de l’allocation des ressources consacrées à la santé.

Abonnez vous à ma lettre d'information

Recevez chaque mois les informations sur les ateliers, les événements, les recettes et les actualités bien-être et santé.

Votre inscription est confirmée !

Ce site n'utilise pas de cookies par défaut. En continuant à utiliser le site, vous acceptez ses conditions d'utilisation. Plus d’informations

Le site est paramétré sans usage de cookies par défaut. En continuant à utiliser le site, vous acceptez ses conditions d'utilisation.

Fermer