Et si vous profitiez de l’arrivée des beaux jours pour faire une monodiète ?

Une monodiète est la consommation d’un seul aliment simple pendant au moins 24 heures. Vous pouvez piocher, par exemple, un aliment dans les légumes, les fruits frais ou les graines ou céréales complètes (sans gluten de préférence). Les légumes et les fruits seront cuits, consommés crus ou sous forme de jus.

La monodiète apporte une facilité de digestion, une économie d’énergie pour votre organisme, une limitation de la production de toxines et un repos digestif plus long entre les repas. La monodiète permet au système digestif de se mettre plus au repos car même pendant les phases de digestion et d’assimilation il sera moins sollicité (moins de sécrétions de suc gastrique, d’enzyme, etc.). En effet plus on réduit la quantité d’aliments consommés et/ou moins on les mélange et mieux on va digérer.

Dans la mesure où elle favorise la baisse de l’apport calorique, elle peu permettre la mise en route d’un mécanisme d’autolyse où le corps va utiliser ses propres réserves qu’il a précédemment stockées. Comme toute diète, la monodiète contribue à:

  • Une réduction de la production de toxines d’origine digestive
  • Une augmentation des processus d’élimination (désintoxication, à condition de boire suffisamment chaque jour)
  • Une économie d’énergie, nerveuse, glandulaire et enzymatique, que le corps peu mettre à profit pour se régénérer
  • Un renforcement de l’immunité
  • Une diminution de production de radicaux libres
  • Une possible perte de poids

Vous pouvez vous lancer avec une monodiète de carottes sur 48h par exemple en alternant carottes râpées, purée de carottes, carottes « vichy » et jus de carottes à tous les repas (petit déjeuner inclus). Le mieux est de ne pas assaisonner (ni sel, ni matière grasse), mais si c’est trop difficile ajoutez un tout petit d’huile d’olive (1/2 cac) et une petite pincé de sel de mer (type sel de guérande).

Carottes

Sinon pas de limite quantitative, en faisant attention cependant aux fibres (ballonements), aux fruits crus (acidification, ballonnements) et aux fruits secs sucrés à cause de l’excès de sucre.

Pendant une monodiète préférez les activités physiques douces (cela stimulera les fonctions d’élimination du corps, nos fameux émonctoires) et tout ce qui vous mettra en contact avec la Nature.

Bonne monodiète à tous 😉

 

Abonnez vous à ma lettre d'information

Recevez chaque mois les informations sur les ateliers, les événements, les recettes et les actualités bien-être et santé.

Votre inscription est confirmée !

Ce site n'utilise pas de cookies par défaut. En continuant à utiliser le site, vous acceptez ses conditions d'utilisation. Plus d’informations

Le site est paramétré sans usage de cookies par défaut. En continuant à utiliser le site, vous acceptez ses conditions d'utilisation.

Fermer